ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 37/216 - 2011  - pp.65-73  - doi:10.3166/rfg.216.65-73
TITRE
La responsabilité des chercheurs en gestion

RÉSUMÉ

La responsabilité des chercheurs est un thème d’actualité au sein du monde académique ainsi que plus largement dans l’espace public. Bien que les médias relayent principalement les débats concernant la biologie, la médecine ou la physique, la question de la responsabilité des chercheurs traverse toutes les disciplines. Après la médecine, les sciences humaines réfléchissent à la mise en place, en France, de codes de déontologie visant à rappeler, avant de sanctionner, la responsabilité des chercheurs. Celle-ci, sous son acception traditionnelle, consiste avant tout à ne pas faire de tort à autrui et si tel est le cas, à réparer les dommages causés. Au-delà de son acception traditionnelle limitée à la conduite et la diffusion du travail de recherche, la société demande maintenant aux chercheurs de contribuer activement aux débats publics concernant les risques liés aux innovations scientifiques (exemples : génome, OGM, nanotechnologies) et à la résolution des problèmes (exemple : développement des pays africains), c’est-à-dire étendre sa responsabilité traditionnelle à une responsabilité sociale. Si le principe de responsabilité, sous sa forme traditionnelle, est peu discuté, la responsabilité sociale du chercheur l’est davantage et dans les deux cas, leurs implications pratiques font l’objet de nombreux débats. Dans ce vaste mouvement académique et public relatif à la



AUTEUR(S)
ISABELLE ROYER

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (166 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier