ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 39/230 - 2013  - pp.7-10
TITRE
ÉDITORIAL. La crise, la croissance et le fil de l’Histoire

RÉSUMÉ

Plus le temps passe et plus s’ouvre l’éventail des tentatives d’explication aux trois séries d’événements qui se sont enchaînés de manière inexorable au cours des cinq dernières années : une crise financière internationale, une crise des dettes souveraines, une chute du taux de croissance dans les pays développés. Au départ, les économistes – qu’ils soient libéraux ou keynésiens – ont multiplié les comparaisons historiques et les commentaires de conjoncture. Mais ils ont hésité à descendre de l’Olympe des modèles abstraits du XXe siècle comme vient de le suggérer le Nobel d’économie, Ronald Coase, afin de se frotter à la réalité quotidienne des acteurs de terrain. Une seule question intéresse pourtant les investisseurs et les entrepreneurs: « sommes-nous entrés pour longtemps dans une période de révision à la baisse du potentiel de croissance lié à la mondialisation et aux nouvelles technologies ? » En d’autres termes, les convulsions de ces dernières années annoncent-elles un nouvel ordre du monde ? Car il s’agit bien de cela aux yeux des chefs d’entreprises et des opérateurs de marché. Pour eux, les multiples déclinaisons de la crise ne sauraient s’expliquer seulement par le mauvais comportement des financiers avides ou par les erreurs dans la conduite des politiques gouvernementales.



AUTEUR(S)
Jacques BARRAUX

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (111 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier