ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 31/158 - 2005  - pp.145-162  - doi:10.3166/rfg.158.145-162
TITRE
Conflits de normes de justice distributive dans les fusions entre égaux. Le cas de BioMérieux-Pierre Fabre

TITLE
Conflicts in ditributive fairness standards in mergers of two equal parts. The case of Biomerieux-Pierre Fabre

RÉSUMÉ
Les strictes fusions entre égaux constituent un phénomène très rare. Pourtant, de nombreux dirigeants communiquent sur l'aspect égalitaire des fusions et acquisitions qu'ils conçoivent. Dans cet article,les auteurs expliquent pourquoi les dirigeants "maquillent" leurs F&A en "fusions entre égaux" ; montrent en quoi le postulat égalitaire initial accroît la probabilité de conflits entre deux normes de justice distributive pourtant complémentaires : l'égalité et l'équité ; et illustrent leurs propos avec un cas spectaculaire : la fusion égalitaire, puis la séparation des entreprises BioMérieux et Pierre Fabre. Paradoxalement, la simple formulation en termes égalitaire des F&A favorise la diffusion de sentiments d'injustice distributive, qui nuit "in fine" à la performance de l'opération.

ABSTRACT
Mergers of two equal partners, in its strict meaning are very rare phenomena. However many rulers convey information over the levelled aspect of the mergers and acquisitions they design. In this present article the authors explain the reasons why the rulers “fiddle” their M&A as “mergers between equal parts”; they show the way in which the initial levelled assumption increases the probability of eventual conflicts between two standards of distributive fairness which are nevertheless complementary: equality and equity; they explain their point of view through a spectacular case: the levelled merger, followed by the separation of the enterprises Biomerieux and Pierre Fabre. Paradoxically, the mere wording in terms of levelled rights of the M&A favours the spreading over of distributive unfairness feelings which in fine prejudices the performance of the operation.

AUTEUR(S)
PHILIPPE MONIN, OUAFA BEN FATHALLAH, EERO VAARA

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (488 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier